lieu: Strasbourg (67)
maîtrise d'ouvrage: Communauté Urbaine de Strasbourg
maîtrise d'oeuvre: Paul Le Quernec
programme: office du tourisme
surface: 270 m² SHON
budget: 1 392 000 euros HT
calendrier: août 2009

Si, enfant, mes parents m'avaient emmené à la place de l'étoile, je leur aurais demandé: «Mais où est l'étoile?» C'est avec autant d'innocence qu'est né le projet. L'idée prête à sourire… Puis rapidement l'idée d'une étoile à Strasbourg entre en résonance avec plusieurs images très fortes de la ville. Les étoiles du drapeau de l'Europe dont Strasbourg est une capitale… Les étoiles de noël dont Strasbourg est aussi une capitale… Le flux et reflux des touristes autour d'un point de ralliement ayant rôle d'étoile du berger… Et tout le nouveau Strasbourg, quartier rive étoile. Comme le grand cinéma de l'étoile, on ne compte plus les bâtiments qui empruntent ce nom. Autant construire un bâtiment qui en emprunte la forme plutôt que le nom. L'aspect «brillant» des façades métalliques, au sens propre du terme, est primordial dans le projet. En effet, en tenant compte du pic d'affluence touristique durant le marché de noël combiné à une nuit qui tombe sur la ville dès la fin d'après-midi en cette période, le pavillon d'accueil sera presque autant vu de nuit que de jour, c'est pourquoi nous avons tenu à soigner son apparence nocturne. Le métal par ailleurs est un matériau qui s'inscrit dans la durée, d'aspect stable dans le temps et surtout entièrement recyclable. Enfin, la structure métallique permet un chantier propre, rapide, et à faibles nuisances. La pérennité, n'est pas qu'une question de matériaux mais aussi de forme… Plus une forme serait étiquetée contemporaine ou à la mode, plus elle se démoderait. C'est pourquoi une géométrie parfaite, comme la sphère, le cube, ou la pyramide, dont nul ne saurait revendiquer la paternité, est un gage de durabilité esthétique.